Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

ECRITURE INSPIREE

 

 

La pleine conscience  ou mindfulness est un entrainement de l’esprit  qui consiste à porter délibérément notre  attention sur ce que nous ressentons sur le moment présent, instant après instant, sans le filtre de nos jugements et commentaires incessants et ce quelque soit notre expérience, que celle-ci soit agréable, désagréable ou neutre.


 

La pleine conscience est une pratique par laquelle nous nous engageons intentionnellement, systématiquement et à plusieurs reprises avec le moment présent pour cultiver un sentiment de conscience profonde.

La pleine conscience  est un chemin de vie, un processus de transformation intérieure qui nous  donne plus de discernement, nous aide à  accéder à nos propres ressources, à nos intuitions profondes, à donner plus de clarté à nos choix.

Elle nous aide également à reconnaître le monde et les situations telles qu’elles sont,  et ainsi à être dans un rapport plus serein avec la réalité, quelque soit les évènements que nous traversons.

Bien qu’elle demande de la patience et de la persévérance, la méditation de pleine conscience n’est pas une pratique compliquée, pas plus qu’elle n’a à voir avec le succès ou l’échec. Un peu comme un pianiste qui chaque jour effectue ses gammes ou comme un athlète qui s’entraîne au quotidien, la méditation passe par une pratique régulière.

 

Conscience de quoi ?

- de tout ce qui se présente autour de nous et en nous.

La théorie va comme ceci: nous passons la plupart de notre vie quotidienne sur «pilote automatique», passant de la pensée à la pensée et de l'action à l'action sans trop d'intention consciente.

Cela peut nous causer un stress excessif et diminuer le plaisir que nous pourrions trouver autrement dans notre travail, nos relations et nos routines.

Être pleinement «présent» ajoute de la profondeur et du sens à nos tâches quotidiennes et nous apporte un profond sentiment de paix et d'équilibre.


 


 


 

Qu’est-ce que l’écriture inspirée ?

L ’écriture intuitive, nous permet de laisser le champ libre à notre intuition profonde.

 

C’est le moyen de nous mettre en contact avec notre intuition de façon intelligible. Lorsqu’on apprend à laisser l’écriture nous parler, nous sommes alors connectés à une source d’informations intarissable.


L’écriture inspirée, qu’on appelle également écriture canalisée ou écriture guidée,  ou encore écriture consciente c’est lorsqu’on écrit pour se brancher à notre être intérieur qui bouillonne et qui ne demande qu’à s'exprimer, car il y a en nous , une ouverture plus grande que ce que l’on pense, une inspiration.

Il y a des chemins, des sentiers à découvrir.

Par le biais de l’écriture inspirée, on fait un premier pas sur ce sentier, on écarte le rideau on lève un peu le voile.

 


 

Pour commencer, il faut d’abord apprendre à nous  " rebrancher ", à respirer dans le moment présent et a être attentif à tout ce qui se déroule autour de nous à l'aide de nos sens, qui ont pour mission de relier à notre environnement.

Odeurs, sons, toucher, goût,... , puis a être attentif à nos émotions, nos ressentis, nos impressions et à nos pensées.


 


 

Ces quelques instants permettent de nous connecter, de prendre ancrage.

Puis, l’écriture peut arriver, d’abord doucement ou encore impérieuse et précise.

Dans cette période de grands changements, l’écriture inspirée est un moyen de reconnexion.


 


Écrire, c’est prendre le temps de s’écouter et créer un espace de guérison et de libération.

Pratiquer l’écriture inspirée permet d’entreprendre un voyage au plus profond de nous : en faisant taire pendant quelques instants notre mental, on s'autorise à prendre la parole, à laisser passer la lumière .....


 

 

Comment pratiquer

 


L’idéal est de trouver un moment pour soi, et de veiller à n'être pas dérangé, comme dans une séance de méditation.


 

Nous allons quitter le mode faire, entrer dans le mode être et laisser de coté pendant quelques instants nos obligations et préoccupations sociales, professionnelles, familiales.

Nous les retrouverons plus tard.


 

Nous allons laisser aller les pensées sans chercher à les retenir ni les suivre, tout en nous ancrant à l'aide de notre respiration.

Inspirez en conscience, expirer en conscience.


 

Nous pouvons même écrire notre question ou notre sujet comme s’il s’agissait de transcrire une discussion entre deux personnes.

Nous écrivons ensuite les premiers mots qui viennent naturellement, sans chercher à les combattre ou à les comprendre.


 

Il n’y aura pas toujours de sens au tout début, et les mots peuvent sembler sans profondeur.

Mais il y a un moment  où le mental se tait et où cesse le bavardage de nos pensées.

 

Il y a une vérité qui soudainement se couche sur le papier, et ce que nous écrivons se met tout simplement en place.

 

Nul besoin d'avoir du talent pour l'écriture, tout le monde peut y parvenir !


 


 

L'écriture inspirée consiste à se laisser guider par ce qui nous vient à l'esprit.

Nous écrivons un début de phrase, un mot et suite à la méditation, nous nous laissons guider et commençons à écrire, sans s'arrêter à l'orthographe, à la grammaire ou au sens de ce que nous écrivons.


 

Laissons  le débit s’écouler tant que les mots arrivent spontanément.

Il ne faut, à ce stade, ni se relire, ni tenir compte de l’orthographe ou de la ponctuation car ce sont par excellence les signes du mental en action.


 

 Si vous avez le syndrome de la page blanche, si vous vous sentez bloqué par vos peurs, vos résistances, écrivez une phrase-lanceur qui va vous mettre en action.

Cette phrase, quand vous l’aurez trouvée, gardez-la précieusement et écrivez-là chaque fois que vous en ressentirez le besoin pour vous lancer dans l’écriture.

 

 

 

Comment fonctionne le processus ?

 

Il y a un processus à mettre en place pour se lancer dans l’écriture inspirée :

Se mettre en condition et s’assurer de disposer d’un temps de tranquillité suffisant, sans sonnerie ni sollicitation d’aucune sorte. On privilégie de ce fait un endroit calme et à l’écart de la vie environnante.

S’intérioriser grâce à un court temps de méditation. Pas besoin d’être un expert en la matière, il existe de nombreuses méthodes très simples, principalement basées sur la respiration. Ce temps permet de faire entrer notre cerveau dans un état modifié de conscience, c’est-à-dire lorsque nos ondes cérébrales passent de Bêta, l’état que nous vivons le plus dans une journée, à Alpha, lorsque nous sommes détendus, calme, créatif et même intuitifs.

 

 

 

Commencer à écrire les mots qui arrivent. Un conseil : lâchez prise et laissez couler, sans permettre au mental de s’en mêler.

Le processus s’arrête de lui-même lorsque le tour de la question a été fait. Il n’y a alors plus rien à écrire, tout simplement !

Fermez le cahier et oubliez le  quelques temps ! Si l’impatience vous gagne, relisez votre écrit quelques heures après. Dans tous les cas, vous serez surpris en reprenant vos notes inspirées plusieurs jours semaines ou mois après....


 


 


 

Souvent les personnes qui n'ont jamais ou peu médité pensent qu'en méditation nous recherchons un état de calme intérieur, mais ce n’est pas exact.  Le mot en tibétain pour méditation se dit: "gom" ce qui signifie "apprivoiser".

Avec l'écriture contemplative, consciente ou intuitive, nous entrons en relation avec ce que nous sommes, quelque soit ce que l'on est en train de vivre: calme, confus, révolté, joyeux, triste... tout est accueilli de la même manière et au service de notre créativité.

 

  Une pratique qui est un peu comme pour "revenir à la maison" et enraciner notre esprit grâce à l'écriture. 


 


 


 


L’écriture contemplative au quotidien nous permet de trouver en nous une expression de plus en plus libre et exprimer tous ces mots qui ont besoin de se dire.

 C’est un chemin de découverte et d’écoute pour nous aligner avec notre cœur et tous nos sens.  Elle est ouverture sur notre monde et une pratique pour rester enraciné au milieu du chaos. 


 


 

Lorsque nous pratiquons l’écriture contemplative nous lions la pratique de l’écriture avec un temps de méditation et/ou de prise de conscience corporelle.   Ce qui nous intéresse ici est le processus d’écriture pour libérer expression et créativité, couper au travers des jugements envers nous-mêmes et développer une confiance en notre expression. 

 

A travers cette pratique, nous expérimentons l’écriture de façon à déjouer les différents blocages que peut rencontrer l’écrivain : syndrome de la page blanche, sensation de stérilité créative, sévérité de l’autocritique, difficulté de quitter nos habitudes d'écriture , etc ...


 

Pour laisser libre cours à votre imaginaire, lancez-vous  avec une spontanéité entière, sans jamais fomenter ni même présupposer de lien entre les mots.

 



Laissez-vous surprendre par les associations et combinaisons de mots sans jamais présupposer un sens : votre subconscient va faire tout seul le travail en accord avec votre espace imaginaire !

Oubliez tous préjugés et crispations : un texte inédit va naître à votre insu sous les mots. Un texte qui vous sera pourtant on ne peut plus personnel.


 


 


 

Merci de poster vos commentaires, réflexions, questions ...... dans la rubrique ' Commenter " en bas de page.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je connaissais une technique appelée écriture automatique. Elle avait un rôle divinatoire...<br /> La connaissez-vous ? Peut on la comparer avec votre proposition ?<br /> Merci pour votre réponse...
Répondre
P
Bonjour Anon, et merci pour votre intervention.<br /> <br /> L'écriture inspirée, dont nous parlons dans cet article a été utilisée par les surréalistes comme un mode de création littéraire, permettant de s'émanciper de l'étroitesse de la pensée régie par la raison. Ce point est caractéristique du mouvement surréaliste. C'est au terme d'une quête sur la nature de l'inspiration poétique qu'André Breton formalisa cette technique appliquée à la création littéraire. Elle consiste à écrire le plus rapidement possible, sans contrôle de la raison, sans préoccupations esthétique ou morale, voire sans aucun souci de cohérence grammaticale ou de respect du vocabulaire. <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> L'écriture automatique est différente de celle dont nous parlons dans cet article.<br /> Il s'agit d'un processus utilisé dans les domaines de la psychologie, peinture, parapsychologie .<br /> <br /> Dans ce cas, l'écriture automatique est appelée psychographie.<br /> <br /> <br /> <br /> L'écriture automatique était une pratique spirite déjà rapportée par Hippolyte Taine dans la préface de la troisième édition de son ouvrage De l'intelligence paru en 1878 : « Il y a une personne qui, en causant, en chantant, écrit sans regarder son papier des phrases suivies et même des pages entières, sans avoir conscience de ce qu'elle écrit.<br /> <br /> Les deux techniques sont donc très différentes, voire même opposées.<br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> Pascale.
D
Article complet et captivant comme d’h !<br /> Et ces illustrations...<br /> Il faut continuer à alimenter ce blog !<br /> Merci encore. D.
Répondre
C
Merci pour ce bel article qui nous donne accès à de nouvelles dimensions : les nôtres !<br /> Je vais essayer....<br /> Bonne continuation !
Répondre