Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Méditation N° 32 Pourquoi pratiquer la méditation ?

Pourquoi pratiquer la méditation ?

 

 

La pratique régulière de la méditation nous aide à prendre conscience et à ralentir le bavardage incessant de nos pensées, source d'épuisement, de maladies, de stress, de manque d'objectif et de concentration

( oublis, troubles de l'apprentissage et de la mémoire, etc … ) et nous permet de faire face aux difficultés de la vie. Elle nous permet de rester sur la berge, et de pas partir avec le flot de l'eau de la rivière .

 

 

Comment pratiquer ?

 

En observant, en toute conscience, ce qui se passe autour de nous et à l'intérieur de nous mêmes, à être observateur et conscient de la vie qui se déroule, au lieu de subir les événements et les pensées.

 

 

Avec quel outil ?

 

Nous utilisons comme outils tout ce qui nous entoure, les sons, les odeurs, les sensations, mais notre principal outil reste notre respiration.

 

Elle notre ancre, toujours présente, toujours fidèle, de notre naissance à notre mort.

 

Elle est la seule chose dont nous pouvons être sûrs.

 

 

De la première respiration, à notre naissance, à la dernière respiration, à notre mort, le souffle nous accompagne tout au long de notre vie et sait s'adapter aux flux et aux reflux de l'existence.

Nous pouvons vivre sans boire ni manger pendant quelques temps, mais nous ne pouvons pas vivre sans respirer plus d'une minute.

 

Même si nous respirons la plupart du temps sans y penser et sans avoir à faire appel à notre volonté, la méditation nous enseigne comment choisir consciemment la manière de la faire : ralentir, accélérer, approfondir, alléger, renforcer.

 

Nous pouvons aussi inconsciemment gêner notre respiration.

 

 

Le souffle, comme l'eau de la rivière, peut circuler librement, ou stagner, face à un blocage.

Une émotion trop forte, comme une peur, un stress, une angoisse peuvent nous «  couper le souffle » ou nous mettre « à bout de souffle «  Les expressions sont nombreuses à ce sujet.....

 

Nous pouvons avoir «  le souffle coupé «  jusqu'à réduire notre respiration à un filet d'air.

 

 

 

 

Laisser libre court au souffle tonifie, vivifie le cœur et apaise l'esprit. Le souffle est notre premier médicament.
 

De tout temps, toutes les traditions se sont intéressées au souffle.
Il existe beaucoup de techniques et de pratiques pour cultiver la respiration consciente.

 

En pratique, la méditation en Pleine Conscience nous invite à nous asseoir tranquillement, à veiller à ne pas être dérangés, à garder notre dos bien droit, et sans aucun raideur et à observer dans un premier temps le passage du souffle dans le corps.

 


Cette pratique nous aide à être mieux ancrés dans le présent et à apaiser l'esprit agité, qui saute de branche en branche, de pensée en pensée, comme un papillon, de fleur en fleur, sans jamais se poser....

 

Nos pensées sont presque toujours des rappels au passé ( regrets, remords, souvenirs.... ) ou des projections de l'avenir ( anticipations, élaboration de plans,.... )

Nous savons que le passé et l'avenir n'ont pas de réalité propre ni d'existence réelle, et que le seul moment que nous pouvons vivre est le moment présent et que, même si nos pensées vont dans le passé ou dans l'avenir, elles ne doivent pas s'y établir, car la vie, c'est Ici, et Maintenant....

 

 

Respirer consciemment nous permet d'évoluer avec grâce et aisance vers la sagesse et l'apaisement, et vers l'ouverture à l'expérience pure de ce qui peut être vécu et ressenti, que ce soit dans le domaine visuel, sonore, émotionnel, pour la paix et le bien être de l'esprit et du corps.

 

En nous asseyant, le dos droit et vertical comme un arbre au tronc solide mais souple, et aux racines profondément ancrées dans le sol, nous n'avons plus besoin de faire appel à la tension musculaire pour nous tenir droit et pour nous détendre, ce qui rend possible une bonne respiration, sans entrave, ni tension.

 

 


C'est cela qui rend possible la méditation.

 

 

 " Rends-toi dans un lieu tranquille
Dans la nature, la forêt ou même une maison vide.

Assieds-toi en posture de méditation
le dos droit et vertical
Observe d'abord ta respiration sur le devant du corps

En conscience, inspire
En conscience, expire

Sois attentif à la durée de chaque souffle

Quand tu inspires, inspire par tout le corps
Quand tu expires, expire par tout le corps

En conscience, sache que le souffle apaise et guérit le corps

Tel un habile potier observant la course circulaire de l'argile
Vois chaque inspiration devenir expiration
puis redevenir inspiration
dans un cycle sans fin. "

 

Passage du Sattipathana sutta

 

Nous pourrons ensuite aligner notre colonne vertébrale, trouver un équilibre, sans forcer.

 

 

 

Nous pourrons prêter notre attention à notre ventre, y observer les allées et venues de la respiration. Inspirer, expirer, tranquillement, sans jamais forcer.

 

Puis nous observerons les parties du corps qui reposent sur notre bassin, ventre, bas du dos, en remontant vers le cou et la tête.

 



Nous sentirons l'air descendre jusqu'au bassin, puis aux jambes jusqu'aux pieds, en réveillant toutes nos sensations.

 

Nous allons porter notre attention vers le haut, vers les vertèbres lombaires, puis vers le cou. Nous sentirons le souffle se répandre dans la cage thoracique et prendre part au jeu de l'équilibre.

 

Notre souffle va maintenant oxygéner nos bras, nos mains et nos épaules.

Puis nous pourrons finir par notre tête, peau, muscles, cerveau, yeux et tout ce qui s'y rattache et observer comment la tête tient en équilibre au sommet de notre colonne.....

 

 

Nous pourrons ensuite reprendre nos activités mais nous garderons le bénéfice de cette méditation dans les heures qui suivront et nous savons que nous pourrons a volonté retrouver la présence de notre souffle pour nous oxygéner, nous apaiser, nous retrouver.

 

 

Les séances de méditation  et les activités  de l'Association Eole reprendront à la rentrée 2021.....

En attendant de nous retrouver, voici quelques pages que vous pourrez voir ou revoir, et consommer tout au long de l'été ... sans modération !

 

CLIQUEZ SUR L IMAGE POUR OUVRIR LA PAGE :

 

Découvrir l'espace intérieur ce n’est pas seulement fermer les yeux et respirer. C’est aussi faire un retour sur soi et apprendre à mieux se connaître et accéder à une paix intérieure profonde et durable, loin du tumulte de nos vies trépidantes et jalonnées de tracas.

 

 

 

 

 

LES PILIERS DE LA PLEINE CONSCIENCE Ces sept qualités contribuent à vivre notre vie pleinement, “en conscience”. En observant nos mécanismes, nous pouvons constater que ces attitudes sont inter-dépendantes. En pratiquant l’une d’entre elles, nous développons les autres.

 

 

 

 

Apprendre à méditer en pleine conscience pour réussir à calmer le mental et à gérer les émotions (stress, peur, tristesse, colère…) pour faire face à la vie avec plus de sérénité et de joie.

 

 

La respiration est directement liée à l’activité mentale et aux émotions, c’est un bon baromètre de l’état d’esprit. Par exemple, l’anxiété est souvent associée à une respiration superficielle et rapide ; la colère, à une respiration courte et forcée ; le chagrin, à une respiration arythmique et haletante ; et dans la dépression, la respiration s’apparente au soupir.

 

 

 

Nous avons retrouvé certaines de nos libertés, comme celle de sortir, de faire des promenades et puisque la nature est propice en cette saison aux balades en forêt, je vous propose une respiration connectée avec les arbres. Car, oui, les plantes respirent !

 

 

 

La méditation du caillou a été inventée par le Maitre zen Thich Nhat Hanh. Cette pratique a pour vertu de restaurer le calme en soi, retrouver confiance, installer la sérénité et la bienveillance et de nous aider à trouver le sommeil ( dans ce cas, adoptez la position allongée ).

 

 

 

Lorsque nous sourions, notre cerveau libère des endorphines qui sont les hormones de la tranquillité, de la sérénité et de l'optimisme.

 

 

 

La crise de calme est un exercice de méditation très court, qui dure quelques minutes. Il se pratique n'importe où , il est discret et il permet de faire face à une situation d'urgence.

 

 

 

Vous seuls, grâce à l'observation de ce qui se déroule en vous et autour de vous, avez la capacité de choisir en toute conscience votre chemin de vie.

 

 

 

La technique de l’ancrage va nous enraciner profondément dans le sol, ce qui nous permettra de résister aux coups de vent et de ne pas nous laisser emporter par la tempête . Cette technique va aussi nous aider à vous débarrasser de nos pensées gênantes et toxiques.

 

 

 

 

POUR RETROUVER TOUTES NOS PROPOSITIONS DE MEDITATION.....

                                  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Merci pour ta présence sans faille et gratuite auprès de nous pendant ces longs mois.
J’espère qu’on se verra très vite !
Amicalement.
Danielle.
Répondre
M
Encore un merveilleuse article. La méditation je la pratique quotidiennement, ainsi que le travail sur moi, on n'a jamais fini de travailler sur soi
Répondre
M
Sur le vif
En plein déménagement ... avec les moyens du bord, bras, dos, jambes volontaires ...
Une des voitures tombe en panne.
Les moyens du bord se retrouvent tout soudain quelque peu démunis.
Appels téléphoniques, attente, impatiente, agacement, énervement, la température monte, en intérieur comme en extérieur, hm, grrrr, la journée promet d’être chaude
J’ouvre ma tablette. Tromper le désordre, une nécessité, une urgence
EUREKA, Pascale, comme par enchantement, vient de publier son blog.
Et à celle dont elle parle, je n’y pensais même pas, prise ds la déferlante:
La méditation de pleine conscience, ma respiration
HOP, en position ...
MERCI Pascale!
Répondre
P
Au cœur de la tourmente, la pleine conscience !!
Merci pour ta pensée.
Amitiés. Pascale.