Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Proposition d'écriture N° 55 A L'HEURE Où JE T'ECRIS

Voici un extrait du texte de Fabrice Melquiot, issu d'un recueil de poèmes intitulé Graceful, aux Editions de l'Arche

( 2005 )

(…)


A l’heure où je t’écris
Madrid enterre deux cents corps, trente-cinq étrangers, treize nationalités

Sur Gran Via, un Chinois note une accélération cardiaque


Un marchand de souvenirs de Chueca se plaint d’aigreurs d’estomac
Je n’ai pas une carie


A l’heure où je t’écris
Hall d’arrivée de l’aéroport de Francfort, John Wilson charrie cette pancarte : « Wanted John Wilson »


Depuis l’an dernier, il se cherche


A l’heure où je t’écris
Elma a enregistré son premier disque


Lorko photographie sa mère en rollers dans la cuisine ; elle rajeunit
Il neige à Sarajevo

 

 

 

Fabrice Melquiot, né le 5 avril 1972 à Modane (Savoie), est un dramaturge contemporain de théâtre français. Il est également metteur en scène, interprète et pédagogue.

Il a publié une soixantaine de pièces de théâtre chez L’Arche Editeur, à l’école des Loisirs et à la Joie de lire, ainsi que des romans graphiques (Gallimard et L’Elan Vert) et des recueils de poésie (L’Arche et Le Castor Astral).

 

 

Je vous propose, à la manière de Fabrice Melquiot, de composer un texte dont les paragraphes commenceraient par cette phrase "  A l'heure où je t'écris " .
Vous pouvez vous appuyer sur l'actualité, sur des évènements de votre vie personnelle, ou toute autre source d'inspiration.

La rubrique " COMMENTER " attend vos textes !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
A l’heure où je t’écris, le soleil poursuit lentement sa course derrière l’horizon. Les arbres balancent leurs bras démesurément longs et difformes en signe d’adieu au jour.

A l’heure où je t’écris, le monde est vide de ses habitants, seuls les oiseaux joyeusement pépient et s’ébrouent pour signaler leur présence. Ils parlent un langage que je connais par cœur, mais que, malheureusement je ne peux traduire en aucune autre langue.

A l’heure où je t’écris, les voisins se terrent dans leurs maisons, à cause du couvre-feu, je ne les ai pas vus depuis huit jours, vu que dans la journée ils travaillent, et le soir rattrapent tout ce qu’il n’ont pu faire le jour. Ensuite, ils allument les infos pour savoir quand cet horrible situation va finir.

A l’heure où je t’écris, je tente de survivre à ces tristes jours vides de sens , d’amitié et d’amour, je me sens dépossédée de mon être, morte-vivante dans un cadre idyllique où il faisait si bon vivre naguère. Mon âme se vide de ses espoirs, mon cœur de ses plus doux sentiments et ma vie devenue inutile de toute espèce de motivation et d’importance.

A l’heure où je t’écris, j’attends patiemment la nuit, avec son apaisement, sa délivrance, son oubli et son courage, sa lassitude et ses courtes trêves. Y aura-t-il seulement un lendemain, y aura-t-il seulement un autre jour ?

Un autre jour, peut-être, toujours le même, toujours recommencé, un jour interminable et éternel. à des années-lumière de ma pauvre vie de prisonnière.
Répondre
T
A l’heure où je t’écris Les bourgeons de mon Lagestroemia se sont crispés définitivement, les fleurs de mon pêcher épanoui dans le printemps ont noirci. Je n’ose longer les vignes et les vergers de Glanes Mais qu’est mon désarroi envers les arboriculteurs et les viticulteurs en comparaison d’une année de travail et de revenu perdus en une nuit ? A l’heure où je t’écris Une vague incessante roule sur le monde, ressac de confinement, déconfinement, re-confinement. Un pays se croit sauvé, ouvre ses théâtres, ses terrasses Il replonge au creux de la vague au rythme des hôpitaux qui s’emplissent. Puis c’est un variant qui se révèle, toujours plus agressif Mouvement indompté, perpétuel A l’heure où je t’écris La Chine s’emploie à avaler le monde. Non contente de disperser un virus elle en profite pour affamer le monde, dominer le commerce mondial L’important est d’être puissant, que dis-je ? Qu’un homme soit le plus puissant de la terre. Ça aussi ça existe depuis la nuit des temps, la PUISSANCE ! A l’heure où je t’écris Tuyau après tuyau un nettoyage délicat va s’opérer. Le facteur d’orgues va dépoussiérer puis accorder chacun d’eux. Une de ces belles forêts somptueuses comme il en existe encore va offrir arbre après arbre une charpente identique à l’ancienne. C’est la vie d’une cathédrale à travers les siècles.
Répondre
C
A l'heure ou je t'écris le monde meurt, sans distinction de race ou de couleur.
Mais le printemps, lui, peaufine les cerisiers.
Merci Pascale de nous le faire remarquer !
Répondre
M
A l'heure où je t' écris , il pleut à Estal et le Martin Harley band ne joue que pour moi ...
A l'heure où je t' écris , en Birmanie on crie !
A l'heure où je t' écris , au Brésil , Joao danse encore la capoeira .
A l'heure où je t' écris , en Palestine , un paysan est chassé de ses terres à coup de pierre ...
A l'heure où je t' écris , en Amérique , W. Simmons vient d' abattre un délinquant noir ...
A l'heure où je t' écris , entends tu encore le chant des oiseaux ?
A l'heure où je t' écris , sais tu encore la belle musique du Monde ?
A l'heure où je t' écris , je crois que le silence n' existe plus .
Répondre
M
A l'heure ou je t'écris, tout est calme et le silence m'appaise
Répondre