Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Proposition N° 53 Petit dictionnaire des mots retrouvés

Et si les mots un jour faisaient sécession…

Si, lassés d’être toujours liés aux mêmes choses, ils prenaient leur indépendance… ça ferait une belle pagaille dans le dictionnaire !

Nous nous retrouverions avec des mots sur les bras, des mots qui ne désignent plus rien, alors que nous aurions, en même temps, des choses affranchies de la tyrannie des mots.

Nous en serions alors réduits à inventer à ces mots, désormais vidés de leur sens, une nouvelle signification qui correspondrait à leur allure, à leur sonorité.

C’est ainsi que la « tirelire » désignerait un « pickpocket italien » et la « syphilis » une plante grimpante parasite à fleurs violacées, exerçant une action néfaste sur les végétaux auxquels elle s’attache.

 

Petit dictionnaire des mots retrouvés

 

Petit bijou découvert dans une boite à livres, ce dictionnaire, paru pour la première fois en 1938 dans la très sérieuse NRF ( Nouvelle Revue Française ) a été écrit par des anonymes, peut-être collaborateurs de la revue, en tout cas précurseurs du Collège de Pataphysique ICI.

 

Présenté avec un sérieux que n'aurait renié ni Furetière ni Littré, il met un point définitif à toutes nos interrogations lexicales et sémantiques.

L'évidence et l'élégance des définitions nous amènent donc à porter un toast à Stanislas Whisky, patriote polonais mort d'un coup de trop et à Philippe Delerm qui a su remettre ce dictionnaire dans sa perspective historique (Xérès).'

.Babélio, Decitre.

Truculent et plein de verdeur, ce petit dictionnaire, paru en 1938 à la NRF, retrouve des mots qu'il n'a jamais perdus.

Fort sérieux dans sa forme, il privilégie la douce harmonie des vocables pour les définir, y associe des références littéraires facétieuses farcies de créativité, avec pour seul objectif l'insolence linguistique.

Si les auteurs sont anonymes, on murmure cependant qu'il s'agirait de la patte griffue de Jean Paulhan, Maurice Darcy, Pierre Rousseau, Pierre de Lanux, Jacques Lecasble et Robert de Mareuil,  linguistes non dénués d’humour, qui ont tenté, et parfois réussi, à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. qui signent là une farce aussi délicieuse que cultivée..

 

La réédition de 1956 a été complétée par d’autres dignes linguistes dont Amboise Bierce, Jacques Yonnet. 

 

Ces savants imperturbables prétendaient rendre à certains mots courants, pervertis par un usage de plusieurs siècles et détournés de leurs racines grecques ou latines, leur signification initiale dans toute sa pureté.

Le public s’amusa beaucoup, mais le canular ne fut pas du goût de tout le monde et fit grincer quelques dents universitaires et académiques....

 

A noter que cet ouvrage  a  la particularité de ne pas être massicoté.

Objet coupant donc indispensable à la bonne lecture de ce livre.

 

 

 

Dans cette revue sérieuse, voire austère, on pouvait trouver deux cents définitions - de prétendus mots retrouvés - plus ou moins loufoques mais toujours drôles ; c'était pour le moins curieux pour un public habitué à un autre genre de facéties.

Se dessinait là un monde cocasse qui annonçait l'imaginaire de Raymond Queneau et les trouvailles de l'Oulipo.

Oulipo ICI

 

Je vous en offre ici un extrait  :

 

ABDOMEN  – Monument mégalithique


 ANTHRAX  – Géant de la mythologie grecque, fils de Thorax et d’Erésipèle, ravisseur de la nymphe Acné.


 BISEAUTER  – Donner un baiser. Terme léger fréquemment employé au 16ième siècle. « Après moult mignardises, sa belle étant de glace, il la biseautait. » (Rabelais).


 BORDEL  – Petit berceau à roulettes en usage dans le Bordelais . 


 CALEBASSE – Plaisanterie méridionale généralement grivoise. 


 CUCU – Petit singe de Tasmanie, à queue prenante et s’apprivoisant facilement. Le cucu se nourrit de pralines.

DRILLE – Petite sonnette servant, au théâtre, à donner le signal de manœuvre du rideau ou des décors. Le joyeux drille annonce la fin de l’entracte.


 DUODENUM  – Chant liturgique en usage chez les Trappistes. Entonner le duodénum.


 EMPHYSEME  – Coléoptère nocturne au vol silencieux et mou. L’emphysème doré dans sa course légère
Traverse les prés embaumés.


 FALZAR  – Vaste caravansérail arménien servant principalement aux pèlerins de La Mecque. Le falzar du juste est ouvert à tous. 


 HARICOT  – Sorte de grand mulet de l’Afrique du Nord. 

PAUPIETTE - : Expression familière désignant une jeune ouvrière dénuée de ressources. 

 

AIGREFIN  - Petit vin léger des pays calcaires. “L’aigrefin réjouit le pélerin.” (pop.)

 

ARAUCARIA -  Rapace des Andes, de vaste envergure, au plumes piquantes. “Le vol lourd des araucarias.”

 

ATERMOYER -  Souffrir d’un gros rhume particulièrement bruyant.

 

COTYLÉDON  - Expression familière désignant un jeune homme d’une élégance prétentieuse, abusant des parfums, et adepte de mœurs spéciales.

 

DISTILLERIE -  Raisonnement plein de subtilité

 

GUINGUETTE -  Nom ancien du vêtement qui prit postérieurement celui de “grègues” puis de “culottes.”

 

JARGON -  Gaz rare, nauséabond et à fort pouvoir éclairant. “Vous m’incommodez avec votre jargon.”

 

Je vous invite, à votre tour, à jouer avec la linguistique et à donner aux mots votre définition personnelle  ( et pourquoi pas les utiliser dans une phrase, pour mieux en illustrer le sens.... )

 

 

Voici les mots que je vous propose, mais vous pouvez bien sûr en choisir d'autres !

 

 

-intrinsèque

-jaunisse

-jugulaire

-courbouillon

-lamentin

-funiculaire

-libellule

-longévité

-mastication

-mohican

-musaraigne

-nénuphar

-palétuvier

-patrouille

-rémoulade

-syncope

-virus

-xylophone

-zizanie

Vous pouvez déposer vos définitions et phrases  dans la rubrique " COMMENTER "

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maryvonne 13/03/2021 13:10

Voici les définitions officielles, le texte viendra plus tard
-intrinsèque : nf insecte bicolore de petite taille vivant dans les interstices des édifices en bois
-jaunisse : nm ou nf jeune homme ou jeune femme boulimique de chocolat
-jugulaire : adj qualifiant toute personne apaisante pour les bébés
-courbouillon : nm désordre intérieur
-lamentin (e) : adj qualifiant tout objet contenant des lames
-funiculaire : nf fleur de couleur jaune poussant au printemps dans les bois
-libellule :NF Transporteuse de bonnes nouvelles par la voie des airs
-longévité : nf capacité à rester sur le bas-côté
-mastication : action de poser du mastic sur les blessures des arbres
-mohican : nm Outil spécialisé pour travailler le bois vert
-musaraigne : se dit d’une personne au nez fin
-nénuphar : nm Cauchemar récurrent
-palétuvier : nm Ustensile de cuisine servant à cuire à l’étouffée.
-patrouille : nf femme de caractère
-rémoulade : nf mouvement de gymnastique consistant à se tenir uniquement sur un bras
-syncope : nf morceau de musique électronique entraînant la transe
-virus(e) : adj qualifiant un être inquiet de la situation sanitaire
-xylophone : nm petit appareil permettant de percevoir les ultrasons qu’émettent les chauves-souris
-Zizanie : petit pays d’Europe où se sont fédérés les anarchistes de tous pays

Annick LALOY 12/03/2021 17:24

Intrinsèque:Genre de lépidoptère qui n'est pas parvenu à faire sa chrysalide.Notre lépidoptère pond ses oeufs,la larve se développe mais reste là sans pouvoir se transformer en chrysalide ,c'est un intrinsèque .

Jaunisse:Se dit d'un paysan qui a travaillé toute son année dans un champ de colza.
Après la récolte de son champ,Jaunisse allait s'attaquer à le traiter pour passer à autre chose

Palétuvier:Se dit d'une personne ou d'un ensemble de personnes qui fréquentent les bains chauds extérieurs en Hongrie

Court-bouillon;Prendre un court bouillon c'est tomber d'un bateau après une bonne cuite.L'essentiel étant d'être repêché à temps sous peine de longévité.
Yves,le breton avait trop arrosé la naissance de son rejeton et a fait un court-bouillon juste à temps avant d'avoir une longévité

Nénuphar:Personne un peu niaise qui a toujours une personne dans le nez
Martin en a toujours après le facteur qui ne porte que factures ou pubs,un vrai nénuphar!!

Libellule:Plante grimpante qu'on arrive pas à maîtriser car très invasive !!

Jugulaire:Plante herbacée de la famille des juglandacéae pouvant entraîner des trachéobionta

jacques 11/03/2021 16:55

Dico démo des poques des porcs et des truies (ex-traits)

COURBOUILLON: Nos cousins les sangliers cavalant plus que nous, les porcs, cuis à feux très doux pendant 12 heures pour assouplir la viande des potées.
Commentaire: Un peu tiré par les poils§

L'iNTRINSEQUE: Par opposition à son féminin, latrine humide où la sortie se fait par devant.
Exemple: Aucun exemple proposé, mais c'est du solide!
Commentaire: çà commence fort pour des retrouvailles!

JUGULAIRE: Aspect du jus des huitres.
Exemple: Se remplir les joues en dégustant une douzaine de jugulaires.
Commentaire: De pire en pire!

LAMENTIN: Se dit de celui qui par principe, se plaint de tout.
Exemple: Ce lamentin refuse de porter le masque de peur qu'on le prenne pour un singe!
Commentaire: Sans commentaire (...)

LONGEVITE: Mot utilisé pour les porcs, avant qu'ils ne deviennent cochons.
Exemple: Le Vera déchainé creva ... le grillage des abattoirs, inconscient (ou pas) de ce qu'il bénéficierait d'une plus grande longévité.
Commentaire: Bravo! La première blague de porc qui ne soit pas salace!

MASTICATION: Note de la rédaction: La définition porcine de ce mot a été retirée du dictionnaire par le comité d'éthique.

MOHICAN: Mot moderne initié par le président des USA OBAMA pour indiquer que tout est possible! Tiré de "Yes I CAN"!
Exemple: Les américains ont démontré qu'ils étaient capables d'élire le plus malin des abrut..., , tout çà parce qu'il a su les enfumer avec ses mohicans. Quel drôle d'indien!
Commentaire: Le rédacteur n'a rien compris au film!

MUSARAIGNE: Personnage féminin de sang royal attiré par la flânerie et le gout des arts.
Exemple: La petite princesse Margaret eut été plus âgée du'Elisabeth, et l'Angleterre eut hérité d' une musaraigne de la taille d'une souris.

Commentaire: BOF!

PATROUILLE: Problème que les jambes de bois ne posaient pas alors qu'elles n'étaient pas métalliques.
Exemple: On entendait ces pauvres éclopés de loin en raison de ce qu'il n'avaient pas graissé leurs patrouilles; ce qui leur conférait un air militaire.
Commentaire C'est ce qu'on appelle "graisser la patte"

VIRUS: C'est ainsi que les dirigeants russes dénomment les dissidents au régime. Ces derniers utilisent aussi ce mot pour désigner le goulag.
Exemple: Vladimir Poutine s'est débarrassé des virus qui gangrenaient le pays en les envoyant au virus.
Commentaire: Ne pas confondre con finement et con porc te ment!

ZIZANIE: Coup de boule porté par un footballeur sur un adversaire arrogant.
Exemple: Pour mâter, RAZZI, ZINEDINE lui asséna un ZIZANI en pleine tronche, ce qui provoqua la zizanie sur le terrain.
Commentaire: Heureusement qu'il nous avait fait gagner la coupe la fois d'avant ce cochon!

Pascale 11/03/2021 17:05

Ça c’est du retour !!
Merci Jacques et à très vite !

Tr Christine 01/03/2021 20:25

Le carnaval des mots

-intrinsèque, se dit de tout mode de transport qui arrive malgré la traversée d’orages et de cyclones
-jaunisse, terme nouveau qui définit une jeunesse qui rit jaune
-jugulaire, tel est le juge au jugé qui l’air de rien ne condamne plus personne
-court-bouillon, dénomination de ce qui cuit tout en courant, telle une bétonnière
-lamentin, adjectif passé dans le langage pour désigner les victimes qui se plaignent toujours
-funiculaire,
-libellule
-longévité, ce qu’il s’agit d’éviter de suivre
-mastication, pose de produit destiné à étanchéifier
-mohican, ou mobican est le récipient adéquat pour contenir le mélange deux-temps
-musaraigne, personne qui accompagne l’artiste après l’avoir attiré dans sa toile
-nénuphar, pharmacien tout jeune diplômé
-palétuvier,
-patrouille, ensemble de ceux qui n’ont peur de rien
-rémoulade, musique spécifique rendue par le couteau éplucheur sur le céleri
-syncope
-virus, se dit de tout ce qui est inexpliqué, inexplicable
-xylophone, ou téléphone en bois recherché par les écologistes fuyant l’usage de la bakélite
-zizanie, ensemble de dormeurs, les zinzins

Le texte qui suit est issu des mots proposés, avec leur définition classique

La valeur de l’herbe
Qui s‘est un jour posé la question de connaître la valeur intrinsèque de l’l’herbe, d’un brin d’herbe?
Voici le compte-rendu du « brin sturming » qui s’est tenu récemment sur le sujet pour lequel d’éminents
spécialistes avaient été conviés, à l’origine du nouveau Comité garant de son prix.
▪ Du côté des paysans – de ceux qui habitent le pays, aucun doute, pas de quoi attraper la jaunisse, ni risquer de
se trancher la jugulaire pour un risque de dépôt de bilan découlant d’une erreur de calcul. Chacun de nous
distingue très nettement le pré, le pacage, le pradal, la malherbe, du pré de fauche, de l’alpage, de la trifoulière
(trèfle) ou de l’espargilière (ou sainfoin autrefois écrit saintfoin) – chaque brin d’herbe est codifié avant
d’intégrer une base de données à différentes variables afin d’en déterminer la cote - y compris pour le brin
d’herbe des bords de chemins – qui pour appartenir à tout le monde n’en a pas moins une valeur certaine.
▪ Du côté des chefs, des toqués surtout, quand il est reconnu que décidément un « produit » ne vaut rien, il est
temps d’en faire un court – bouillon, une base pour de multiples recettes ou de mettre le feu à la casserole
pour faire brûler le brin d’herbe devenu foin, une fois bien séché, pour en recueillir le fumet comme un rappel
des soirs d’été de leurs vacances d’enfants dans cette France rurale où décidément, même dans le Lamentin, il
ne se passait pas grand-chose ; ils savent sublimer ce brin d’herbe sèche qui ne pèse plus lourd du tout et qui a
le pouvoir de délester les porte-monnaie même virtuels quand arrive l’addition.
▪ Du côté des idéistes, rien à ajouter, on n’aurait pas pu avoir de meilleure idée pour faire flamber le cours de
l’herbe.
▪ Du côté des transporteurs, que le brin d’herbe soit acheminé par camion, en deux-roues, par funiculaire, par
libellule ou tout autre mode de transport, le coût à prendre en compte sera déterminé non par la distance
parcourue mais par son état de fraîcheur qui lui assurera longévité dans les bouquets vendus par les fleuristes
en herbe ou qualité de mastication des consommateurs de tout poil – y compris les mohicans.
▪Du côté de la médecine, le retour chaque année de tous les rhumes des foins est observé de près par de
véritables soldats en patrouilles à pied, à cheval (rentrant quasi en rémoulade à leur base, le corps trop
contraint dans leur tenue réglementaire), qui circulent pour débusquer les vacanciers le nez dans les
nénuphars ou les palétuviers, quand ce n’est pas au milieu de nids de musaraignes. Tuer méthodiquement
chaque brin d’herbe coûterait une fortune, alors que bétonner chaque parcelle de façon systématique est bien
le seul traitement efficace et écologique - à défaut de prôner « le retour à la ville pour tous ».
▪Du point de vue des artistes, n’ont été conviés pour les représenter que des musiciens joueurs de xylophone,
dont la plupart sont rapidement tombés en syncope à force de souffler en tenant bien serré chaque brin
d’herbe entre leurs pouces, ils ont bien failli mettre la zizanie dans la séance, se demandant si la valeur
musicale du brin d’herbe n’était pas à revoir à la hausse selon qu’il était positif au virus ou non.

Au terme de cette fructueuse réunion, le Comité a ainsi pu déposer un rapport qui prend en compte le brin
d’herbe dans tous ses états pour lui attribuer une valeur - intrinsèque?
Que dire encore du point de vue du péquin – non invité - observateur de tous les sites de météorologie qui lui
garantissent la pluie dans les heures à venir, lui qui s’escrime à traquer la mauvaise herbe, qui tel en coiffeur
fait la chasse à l’épi qui pointe, ce qui lui coûte chaque année en heures de sueur et en eau de machines à laver,
en kilomètres de marche fastidieuse à user des paires de bottes même soldées au son de son engin motorisé
empestant le mélange trois-temps de cette valseuse qui nécessite un entretien méticuleux; arpentant son jardin
à peine aperçu le frémissement de sa croissance, son brin d’herbe est hors de prix.

Christine
1 er mars 2021

Christian 28/02/2021 19:04

MAIS AUSSI : dans la catégorie ' Petit Glossaire des mots détournés, à la manière du Petit Glossaire des mots retrouvés'
publié en 1931, et de l’amicale complicité de Jean Tardieu

babouin Petit bouton situé sur la lèvre. “Quand le babouin suppure l’amour n’est pas loin.” (Proverbe berrichon)
bafouillage . Action de creuser profondément. “Le bafouillage est le propre des archéologues.” (Champollion.)
ballerine Matelas de plume très doux, utilisé en Orient pour la confection
des sofas. “Il s’étendit de tout son long sur la ballerine.” (Serge Lifar -
Mémoires d’un entrechat.)
baromètre Instrument ingénieux qui nous indique le temps qu’il fait.
(A.B.)
baryte . Femelle du baryton, pachiderme en forme de diapason, que sa
reproduction difficile voue à une prochaine extinction.

Merci pour la bonne idée de proposition d'écriture !

Le chameau 25/02/2021 22:03

-Intrinsèque :
Espace séparant deux rangées d'ouvrages dans une bibliothèque
( ex : On a retrouvé ce livre dans l'intrinsèque du rayon Roman)

-Lamentin :
Chant religieux juif que l'on interprète sur le chemin qui mène au Mur des lamentations

-Funiculaire :
Petit chariot sur lequel on couche les morts pour les amener à l'embaumement

-Libellule :
Petit texte en rimes composé uniquement de vers de 6 pieds

-Rémoulade :
Sacoche en peau permettant de transporter des lames à faire aiguiser

-Xylophone :
Espèce d'oiseau vivant dans la foret amazonienne au chant extrêmement puissant pouvant porter à plusieurs kilomètres

-Virus :
Personnage politique mêlé à des affaires troubles

-Patrouille :
Tresse en poils de porc servant à envelopper les andouilles

-Musaraigne :
Sorte de châtaigne très répandue en Sardaigne

-Palétuvier :
Baignoire en acier que l'on trouvait dans les thermes romains

-Zizanie :
Mot d'origine kabyle signifiant : coup de tête

-Mohican :
Mot d'origine amérindienne signifiant : le dernier

-Nénuphar :
Chemise de nuit à large décolleté

N. 24/02/2021 11:54

Je dirais d'intrinsèque qu'il désigne le retour du marin apres un orage;
Nénuphar : bloc otique avant de ma voiture
Mohican : " yes we can " en langue indienne
Zizanie Nouveau prénom trans genre
Court bouillon : interjection destinée aux occupants du poulailler
Palétuvier : Aimons nous sous les palétuviers, aimons nous sous l'évier
Merci !

Tr Christine 23/02/2021 11:03

Merci Pascale pour cette nouvelle proposition,
qui permet de s'évader
qui marque aussi une nouvelle forme de Carnaval???

missfujii. 23/02/2021 05:23

Je vais me creuser les méninges et je reviendrais avec des propositions