Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Proposition N° 51 Lâchez les mots

Je vous invite à lire ou à relire " Les Bienfaits de l'écriture : ICI

 

Aujourd'hui je vous invite à  découvrir cette image.

 

Examinez la , laissez vous porter,  notez en les détails, ou les émotions qu'elle provoque pour mieux vous en imprégner.

Des mots vont en sortir, accueillez les, laisser les venir à vous, acceptez les !

 

Pour " entrer dans l'écriture ' vous pouvez procéder de plusieurs manières :

faire une liste organisée ou pas, noter les mots au fur et a mesure de leur apparition, classer, déclasser.... faire des réservoirs de mots,  tout est possible !

 

A vous maintenant  de lâcher vos mots, de les tricoter, de les travailler, ou de les laisser venir comme ils veulent..... pour en faire un texte, que vous pourrez déposer dans la rubrique

" Commentez ".

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci Christine pour avoir accepté mes mots ! Et bravo pour les avoir si biens traités !
Amicalement, Christian.
Répondre
C
à mon tour de te remercier pour l'accueil de ce texte où j'ai suivi la consigne de lâcher les mots ...et je suis ravie de découvrir ton texte dédié à Valentin ! Bien sincèrement Christine
C
Bonjour Christian

Merci pour cette proposition...moi je butais sur le manque de mots face à cette image!
je vais donc essayer d'inclure tes/vos mots dans le texte que j'avais commencé à écrire... et vous pourrez/tu pourras intervenir pour re-écrire "mon"texte, sans aucun scrupule: je trouve sympa cette possibilité d'écrire à plusieurs un texte qui convienne à chacun !
à bientôt
Christine
Répondre
C
Bonjour à vous tous, écrivaillants !
Je ne sais pas écrire mais je peux vous proposer mes mots ....
Quelqu’un pourrait peut-être les transformer en texte ?
Voici ce que m’inspire l’image :
Enfance, intimité, écrin, cachette, ventre, donjon, prince, ombragé, grande cuisine, gargouille, famille.
Merci d’avance !
Répondre
T
Parfums d’enfance
Perdue dans l’intimité de la forêt, elle s’était réfugiée dans une cachette ombragée, un écrin tel le
ventre confortable de sa mère, …elle s’était allée à rêver.
La nuit était tombée et elle se trouvait devant la porte entr’ouverte d’une somptueuse demeure d’où
résonnaient rires d’adultes et paroles joyeuses d’enfants. Elle allait y pénétrer quand elle fut accueillie
par le prince aperçu peu avant à la fenêtre à meneaux de son donjon. Il l’amena jusqu’à une grande
cuisine, cernée de gargouilles hilares - où toute la famille était attablée.
Au réveil, elle ne put que constater la réalité… Elle était entourée de personnages, animaux déguisés
en autant d’habitants imaginaires, qui un enfant avec sa nintendo, qui un vieux monsieur avec
casquette et salopette de velours, qui une cuisinière rapportant sa cueillette du jour dans la poche
ventrale de son tablier…
1,2,3 j’allais dans les bois
4,5,6 cueillir des jonquilles
7,8,9 pas besoin de planche de surf
10,11,12 encore moins parler de « lose »

Christine et Christian
10 février 2021

Proposition N° 51 Lâchez les mots
C
Bonjour Christian

Merci pour cette proposition...moi je butais sur le manque de mots face à cette image!
je vais donc essayer d'inclure tes/vos mots dans le texte que j'avais commencé à écrire... et vous pourrez/tu pourras intervenir pour re-écrire "mon"texte, sans aucun scrupule: je trouve sympa cette possibilité d'écrire à plusieurs un texte qui convienne à chacun !
à bientôt
Christine
A
Un Manoir ,la mer à ses pieds agitée par la déferlante des vagues.Quelque part en Normandie ou en Bretagne là où Edgar Poe se serait plu et où Maupassant aurait pu écrire dans l'une ou l'autre de ces mansardes .Elles sont nombreuses et surmontées de clocheton ,elles confèrent à cette maison un grand mystère .Hantée peut être par l'imaginaire de ces ancêtres qui l'ont occupée.Des lézardes parcourent les murs où la moindre pousse de lierre s'y engouffre jusqu'à envahir les fenestrous .L'obscurité règne tout autant que le bruit du vent,le claquement des volets,le bruissement des feuilles ,le hurlement des nocturnes.Tout est là pour décupler l'anxiété.Cette maison n'est pas un havre de paix .
Répondre
M
le pouvoir des mots n'est jamais aussi puissant que quand ils pleuvent vers la feuille, le clavier, le parchemin, le sable, merci pour cette belle proposition
Répondre
C
Accueillir, laisser couler, accepter... le vocabulaire est le même pour l’écriture et pour la méditation..
Merci pour cette belle proposition ; il faut que je me mette à l’écriture !
Répondre