Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Proposition N° 44 L'art de la liste

 

Les hommes ont commencé à faire des listes bien avant d'écrire des lettres.

Ces listes consignent l'essentiel de ce qui nous tient à cœur : espoirs et aspirations, préférences et aversions. Règles de vie et d'amour, traces de nos souvenirs et rappels des choses que nous voulons faire avant de mourir.

Comme pour «  Au bonheur des lettres », Shaun Usher s'est plongé dans les archives du monde entier pour produire une anthologie riche et visuelle, allant de l'antiquité à nos jours. Que ce soit la liste des choses a faire de Léonard de Vinci, Charles Darwin pesant le pour et le contre ou mariage, ou Julia Child listant des titres potentiels pour ce qui deviendra la bible de la cuisine aux Etats-Unis, « Au bonheur des listes « est un surprenant petit bijou d'humanité.

BABELIO Au bonheur des listes

 

 

 

 

Les Oulipiens sont de grands listeurs.

 

C’est évidemment le cas de Perec  ICI, à tel point qu’un autre Oulipien, Jacques Roubaud   ICI. a consacré un article à « la poétique des listes chez Georges Perec ».

 

Dans ce même article, il qualifie Michèle Métail   ICI de « grand maître [...] de l’art de la liste ». Et ne pourrait-il se faire à lui-même ce compliment, lui qui évoque dans La Boucle sa « passion pour la poétique des listes  » ? Umberto Eco, ( Universitaire, érudit et écrivain italien.  ) s’intéressant récemment au « vertige de la liste », fait constamment référence à Calvino ( Italo Calvino, né le 15 octobre 1923 et mort le 19 septembre 1985 est un écrivain italien du XXᵉ siècle. Rattaché au réalisme italien, voire à l'un de ses théoriciens, il n'en demeure pas moins aux yeux du grand public un fabuliste plein d'humour. ) , qui surgit au fil de la plume , tout comme Perec revient sans cesse dans l’ouvrage de Bernard Sève : 

 

 De haut en bas, philosophie des listes .

ICI

 

Rien de plus simple qu'une liste? Pourtant, que de paradoxes ! La liste est prosaïque, mais les poètes la font chanter ; la liste est mise en ordre, et elle incite à la dispersion ; la liste est indifféremment close et ouverte, statique et dynamique, finie et infinie, ordonnée et désordonnée, sans jamais cesser d'être liste. Qu'y a-t-il de commun entre la liste des conquêtes de Don Juan et une liste de termes scientifiques ou juridiques ? La liste est rarement pensée pour elle-même, alors qu'elle est une pratique humaine fondamentale, de la liste de courses à la profération solennelle d'une liste de morts. Quelqu'un parle-t-il dans ou derrière la liste? Que signifie agir et penser "en liste "? Les listes ont-elles une valeur esthétique? Prouvent-elles quelque chose? Le présent ouvrage prend la liste au sérieux. Il en analyse le concept et les usages, chez les écrivains, les poètes, les philosophes, mais aussi dans les pratiques artistiques et les pratiques sociales. Chacun écrit des listes, en général avec plaisir, sans toujours savoir pourquoi. Les listes, dans leur diversité, peuvent être lues comme autant de symptômes du fonctionnement de l'esprit humain. BABELIO

 

Le procédé semble même parfois rapporté à l’Oulipo.

A propos de Perec, Roubaud s’interroge ainsi : « Georges Perec fût-il un maître de l’art de la liste parce qu’oulipien ou devint-il oulipien parce qu’en l’Oulipo il put trouver un lieu privilégié pour l’exercice de cette passion ? »

Pourtant, l’impression d’évidence que suscite cette pratique, renforcée par les fascinations que l’on connaît aux Oulipiens – ainsi des Notes de chevet de Sei Shônagon, déjà prisé par François Le Lionnais et Raymond Queneau ICI, fondateurs du groupe  –, n’en empêche pas le caractère étonnant.

 

 

Dame Sei Shōnagon est une femme de lettres japonaise, auteur des Notes de chevet, l'un des deux chefs-d'œuvre de la littérature japonaise de l'époque de Heian (IXe – XIIe siècles).

Son œuvre est une collection de listes, de poésies, de complaintes, d'anecdotes, de réflexions et d'observations glanées tout au long de son séjour à la cour.

Sei Shōnagon laisse libre cours à son esprit dans ce texte inclassable, qui préfigure le fragment de la littérature contemporaine.

On estime que les Notes de chevet ont été achevées entre 1001 et 1010.

Makura no sōshi et le Dit du Genji (Genji monogatari), de sa contemporaine Murasaki Shikibu, les deux grands chefs-d’œuvre de leur époque, sont souvent considérés comme des sommets de la littérature mondiale.

 

Sei Shonagon à la cour impériale, gravure sur bois, Chikanobu (1838 - 1912)

 

Notes de chevet sur Babélio   ICI

 

 

 Voici quelques-unes des 78 listes figurant dans l'ouvrage de Sei Shonagon:

 

Choses qui font battre le cœur :

Des moineaux qui nourrissent leurs petits
Passer devant un endroit où l'on fait jouer de petits enfants
Se coucher seule dans une chambre délicieusement parfumée d'encens
S'apercevoir que son miroir de Chine est un peu terni
Une nuit où l’on attend quelqu’un
Tout à coup, on est surpris par le bruit de l’averse que le vent jette contre la maison

 

Choses qui gagnent à être peintes :

Un pin
La lande en automne
Un village dans la montagne
Un sentier dans la montagne
La grue
Le cerf
Un paysage d’hiver, quand le froid est extrême
Un paysage d’été, au plus fort de la chaleur

 

 Choses qui perdent à être peintes                       
Les œillets                 
Les fleurs de cerisier, de kerrie                 
Le visage des hommes ou des femmes dont on vante la beauté dans les romans

 

 

 

Choses qui ne font que passer :

Un bateau dont la voile est hissée

L’âge des gens

                       Le printemps, l’été, l’automne et l’hiver                                            

 

                               

 

Choses que l’on méprise :

Une maison dont la façade est au Nord
Une personne dont les gens connaissent la trop grande bonté
Un vieillard trop âgé
Une femme frivole
Un mur de terre écroulé

 

 

Choses que l’on ne peut comparer :                     

L’été et l’hiver                       
La nuit et le jour                     
La pluie qui tombe et le soleil qui brille              
La jeunesse et la vieillesse
Le rire et la colère
Le noir et le blanc
L’amour et la haine
La renouée et l’arbre à liège
La pluie et le brouillard
On n’aime plus une personne, c’est toujours la même, et il vous semble cependant que c’est une autre.

 

Manuscrit original Sei Shonagon

 

PROPOSITION D 'ECRITURE :

 

Je vous invite pour cette  44 ème proposition à vous amuser en dressant la ou les listes de :

*Choses qui ne s’apprécient qu’à partir de la seconde fois
*Choses qui disparaissent sans laisser de traces
*Choses qui font frissonner
*Choses qui n’auraient jamais dû exister mais dont on regretterait l’absence
*Choses qui donnent envie de vivre
*Choses qui donnent envie de s’arrêter un moment pour regarder
*Choses qui nécessitent un réexamen régulier
*Petites choses qui agacent au quotidien sans être bien graves
*Choses qui rendent l’humeur légère
*Choses brèves qui tiennent en peu de place
*Choses qui donnent envie de se coucher tard, très tard
*Choses qui donnent le frisson
*Choses qui donnent envie de partir
*Choses qui apaisent
 
*Choses qui font penser à la neige

*Choses qui sont légères comme le vent

*Choses qui rendent nerveux

*Choses qui font pleurer

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tr Patricia 06/12/2020 15:29

Un café art déco
Sa verrière
Ses hauts plafonds
Ses moulures savantes
Ses rosaces
Ses lustres rococo
Ses tables invitant le chaland
A la pause, au temps suspendu
Un café chaleureux
Une ruche bourdonnante

Tr Christine 03/12/2020 11:50

Le propre d'une contrainte étant de s'y conformer...ou non,
voici ce que m'a déclenché une partie des dernières propositions!



Choses qui apaisent

En cette fin de nuit, dernier rêve, je marche dans la rue commerçante d’une ville, sur le trottoir à ma droite je dépasse un lieu à peine éclairé avec de grandes plantes, quelques personnes sont attablées devant une tasse… un air de bistro des années art déco…ouvert.

Je retourne sur mes pas, je franchis le seuil et demande s’il m’est possible de prendre un café.
Je me dirige vers une table à l’écart et déguste bientôt la boisson attendue.
Dernière gorgée.
Quand je relève la tête la salle s’est remplie, toutes les tables sont maintenant occupées dans un joyeux brouhaha feutré.
Qu’allons – nous encourir ?
Peu importe
. Ce moment nous l’avons eu.
Personne n’a osé envoyer quelque force de l’ordre.
La réouverture de tous les cafés et restaurants a suivi…la vie a repris ;
hormis quelques clients qui ont disparu et quelques devantures qui sont restées fermées – nous annonçant la possibilité de commander et d’être livrés – ce qui est devenu obsolète et totalement incongru.
Les humains ne s’y laisseraient plus attraper, le chacun chez soi, quelle tristesse.

Le rêve a permis à la réalité de se recréer. Christine 2/12/20

Tr Patricia 06/12/2020 15:31

De bribes de vies
Retrouvés autour d’un ristretto
Servi dans sa tasse vert foncé

Un café fumant qu’on regarde
Qu’on hume tel un bonheur retrouvé
Qu’on porte à ses lèvres délicatement
Comme si c’était un mets rare
Qu’on partage avec notre tablée
Mais aussi tous ces inconnus connus
Heureux de se retrouver en ce lieu
Et de communier autour de ce plaisir si simple
Un bon café dans un café !
Et la vie reprend sa danse et nous emmène
Dans son tourbillon retrouvé.

Danielle 02/12/2020 15:00

Tu es mon toit, ma racine, mon mât, ma tige de bambou , ma boite secrète, ma voilure, mon chemin, mon tuteur, mon terreau, ma structure, ma boussole, ma raison, ma lanterne, mon sextant.

Chantal L 01/12/2020 09:49

Liste des choses qui donnent envie de partir 

Déconfinement :
- Un déconfinement, même « progressif »
- Trois heures devant soi, un vélo et vingt km accordés pour pédaler librement.

Voyage :
- L’annonce de vacances inspirant un changement excitant de contexte
- Un camping-car qui attend impatiemment nos idées de voyage
- Une photo, un reportage, un partage de vidéo pour déterminer ce voyage
- Ou bien à l’aventure…..

Saisons :
- Des bourgeons qui éclosent. Ils feront des feuilles, des fleurs, des fruits prometteurs
- Des jours d’été pour se dénuder, s’allonger sur le sable doré et glisser dans l’océan comme un départ vers l’infini
- Un ciel clair annonçant des couleurs lumineuses dans le soleil blanc d’automne et quérir champignons châtaignes, feuilles colorées et mille végétaux décoratifs
- Des montagnes scintillantes dont on a envie de fouler la neige

Virtuelllement :
- Une pensée, un rêve, un souvenir que l’on voudrait revivre pour être transporté dans leur ambiance
- Un film qui nous emmène ailleurs alors qu’on se retrouve tout bête dans son fauteuil de cinéma

missfujii. 29/11/2020 08:01

Avant d'arriver à la lumière nous devons obligatoirement passé par l'ombre La vidéo est très intéressante