Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

N° 17 Vivre sans difficultés

Le Taoïsme (enseignement de la Voie) est une philosophie chinoise, se fondant sur le principe qui est à l'origine de toute chose : Le Tao.

 

 

 Le Tao Te King

(«Livre de la Voie et de la Vertu» du «Mystère originel suprême») aurait été écrit autour de 600 av. J.-C. par Lao Tseu, le fondateur du taoïsme.

LAO TSEU

Les plus anciens fragments connus, découverts à Guodian ( des fragments de textes écrits sur des bambous)   remontent à 300 av. J.-C. environ. Les premières versions complètes très semblables au texte actuel, provenant de Mawangdui ( Mawangdui  est un site archéologique chinois exceptionnel datant des Han Occidentaux (~190-168 av. J.-C.), datent de la première moitié du IIe siècle av. J.-C. 

Le Taoïsme peut se définir par la recherche d'une harmonie entre l'Homme et la nature : le monde est conçu comme le fruit de deux moitiés complémentaires : le Yin et le Yang.

Le Yin est femelle, sombre, docile, associé à la nuit.

Le Yang, lui, est mâle, clair, fort, lié au jour.

 

Chacun à besoin de l'autre pour être en harmonie, en équilibre. Le terme Tao, qui signifie « voie », « chemin », est couramment employé dans son sens figuré de «voie spirituelle ou idéologique» ou «mode d’action». Le Tao Tö King est le seul ouvrage à présenter le Tao pour lui-même. Tö signifie «vertu» ou «vertu morale» voire «effet» ou « pouvoir». Pour le Taoïste, l'Homme n'est pas coupable de ses erreurs : l'ignorance est à l'origine du mal-être de l'Homme.

Dans le Taoïsme, il n'y a pas de concept d'enfer, de diable, ou de forces du mal, ni même de notions moralisatrices. Le sens d'équité et la volonté d'être en harmonie avec l'univers sont les principes majeurs du Taoïsme.

C'est un idéal d'insouciance, de liberté individuelle, de refus des rigueurs sociales, et de communion avec la nature qui est en changement perpétuel. Un grand principe du Taoïsme est celui du non-agir, qui ne veux pas dire "ne rien faire", mais plutôt "agir en étant conscient que c'est la vie qui dirige chaque action".

La confiance en la nature est primordiale, à l'instar de l'eau d'une rivière qui coule et se moque des obstacles. La doctrine du non-agir professe de ne pas entreprendre d'actions contraires à la nature.

Les Taoïstes bannissent la mauvaise nourriture, ceci incluant la viande. Ils pratiquent la méditation, la gymnastique, et mettent en pratique des techniques respiratoires.

La suite sur le Tao : ICI

 

 

Soixante troisième verset du Tao Te King (63/81)

 

Agis sans pour autant bouger, oeuvre sans t'impliquer, savoure ce qui est sans saveur.

Célèbre ce qui est petit, élève ce qui est humble, réponds aux offenses par des bienfaits.

Accomplis ce qui est difficile en commençant par le facile, vois de la grandeur dans la plus humble chose. Dans l'univers, les choses difficiles se réalisent comme si elles étaient faciles, et les grandes oeuvres du monde ont commencé par de petites

. Aussi le Sage n'entreprend rien de grand, et c'est pour cela qu'il peut réaliser des oeuvres éternelles.

Qui promet à la légère ne mérite pas la confiance.

Qui trouve tout facile rencontre des obstacles. Pour le Sage, tout est d'égale difficulté. C'est pourquoi il accomplit tout sans peine.

 


 

Pratiquez la non-action.

Travaillez sans vous affairer.

 

Goûtez ce qui est sans saveur.

Magnifiez ce qui est petit.

Multipliez ce qui est rare.

Récompensez l’amertume de vos soins.

Voyez la simplicité dans ce qui est compliqué.

Faites preuve de grandeur dans les petites choses.

Abordez les difficultés pendant qu’elles sont encore simples.

Entreprenez de grandes choses pendant qu’elles sont encore petites

Les difficultés s’évanouissent quand on vit dans le moment présent, en faisant uniquement ce qu’il est possible de faire maintenant.​​​​​​​

. Le sage ne s’attaque à rien de vraiment grand et par là, il atteint la grandeur.

Parce que le sage affronte toujours les difficultés, il n’en fait jamais l’expérience.


 

 

Vivre sans difficultés


 

Pour ce faire, nous devons apprendre à penser le moment-présent plutôt que ce qui sera demain. Nous n’avons que l’instant présent, rien de plus.


 

Comme nous le rappelle Lao Tseu, voyez la simplicité dans ce qui est compliqué. Entreprenez de grandes choses pendant qu’elles sont encore petites. Telle est donc la sagesse de ce verset.


 

Les difficultés s’évanouissent quand on vit dans le moment présent, en faisant uniquement ce qu’il est possible de faire maintenant.


 

Cherchez ce qui est simple au cœur de ce qui semble compliqué. En prenant conscience qu’à l’heure actuelle, rien n’est difficile.


 

Arrêtez de vous préoccuper du lendemain et de tous ceux qui suivront.

Pensez, petit.

Au lieu de penser gros, prenez l’habitude de penser petit et de faire de grandes choses.

Examinez ce qui vous semble à ce point imposant, que vous êtes terrifiés à l’idée de l’entreprendre puis, songez à tout ce que vous pouvez faire aujourd’hui même au cours de ces précieux moments en ignorant complètement toutes vues d’ensemble.

 


 

Mettez le Tao en pratique dès aujourd’hui.

 

Prenez le temps durant la journée de vous concentrer sur le plus grand défi de votre vie.

Décomposez-le en plusieurs parties et trouvez-en une que vous pouvez faire dès aujourd’hui.

Laissez de côté le plan d’ensemble, faites simplement ce que vous pouvez faire dès maintenant, sans vous occuper du reste.


 

Écrivez le premier paragraphe de votre roman, tracez le plan de la maison que vous voulez bâtir, inscrivez-vous à un cours pour les adultes, joggez pendant 2 minutes, respirez en conscience ... vivez le moment présent.


 

Voyez comment le fait de pratiquer le Tao produit d’importants résultats en demeurant paradoxalement petits et simples.

Source : Changez vos pensées, changez votre vie - La sagesse du Tao par Dr Wayne W. Dyer.

La rubrique " COMMENTER  est ouverte .... pour vos questions, réflexions, commentaires.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Gare aux interprétations erronées. « On prend trop souvent l’expression taoïste “agir par le non-agir” pour une incitation au laxisme, prévient Cyrille J.-D. Javary, auteur des Trois Sagesses chinoises, taoïsme, confucianisme, bouddhisme . Il s’agit en vérité d’être dans l’action juste, celle qui se fait sans forcer, mais non sans effort. » Comme en témoignent les lents mouvements du tai-chi-chuan ou du qi gong, basés sur une gestion centrée de l’énergie vitale.
Merci pour vos articles. Continuez !
Répondre
L
Tellement sage, tellement vrai, tellement simple, et pourtant si difficile.....
LT
Répondre
C
Bonjour,
La sagesse même, je crois que l'on y gagnerai à mettre cela en oeuvre, même au plus haut de la pyramide.
Bonne journée
@mitiés
Répondre