Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Respiration quotidienne N°14

 Le port du masque s’inscrit désormais dans notre quotidien.

S'il est indispensable pour protéger les autres et nous mêmes, il n'en demeure pas moins une contrainte qui peut aller jusqu'au stress pour certains d'entre nous :

Ce peut être la difficulté à reconnaître ceux que l’on croise et parfois à les comprendre, le sentiment d’être muselé et ….. d’étouffer, de manquer d'air .

 

 

Il est donc temps de s'oxygéner et de restaurer notre fonction respiratoire qui peut souffrir du port du masque auquel nous sommes assujettis jusqu'à nouvel ordre !.

 

En ce qui concerne la respiration au quotidien, il peut très bénéfique de pratiquer quelques techniques de respiration qui peuvent prévenir ou atténuer l'expression d'émotions fortes ou parfois difficilement contrôlables, et nous permettre de retrouver nos fonctions respiratoires, car nous sommes des êtres qui respirent  !

 

Voici donc quelques pistes pour nous réapproprier notre capacité à respirer pleinement et librement et pour redevenir des êtres humains bien vivants cet été !

 

D'abord une purification des poumons est une excellente initiative :

 Ils se sont parfois  encrassés lors des événements récents et ont stocké du Co2 qui nuit à leur fonctionnement optimal.

 

Pratique :

 

Vous pouvez vous asseoir simplement et confortablement sur une chaise ou au sol avec le dos droit et les épaules bien relâchées en arrière, jambes et pieds serrés les uns contre les autres, les jambes sont pliées de manière à former un angle de 90 degrés au niveau des genoux. Posez vos mains à plat sur vos cuisses.

 

 

Prenez une lente et profonde inspiration par le nez en gonflant doucement le ventre, puis la cage thoracique puis la poitrine.

. Puis penchez vous doucement et progressivement vers l’avant en expirant lentement et de manière continue par la bouche jusqu’à poser le front sur vos genoux ou le plus loin possible devant vous, vos mains restant posées sur vos genoux.

Puis continuez à vider vos poumons en expirant toujours par la bouche mais, de manière saccadée par petits à-coups brefs et puissants jusqu'à sentir vos poumons totalement vidés.

Quand vous êtes au bout de vos expirs, laissez l’inspir suivant se produire de lui même par le nez, prenez votre temps et déroulez votre colonne, vertèbre après vertèbre, en conscience pour revenir à votre position assise initiale, le dos droit.

Faites une pause pendant quelques secondes. Et répétez ensuite cet exercice plusieurs fois.

 Les techniques de purification des poumons permettent de garder un corps sain et en santé, de le préserver ou de le libérer de certaines infections, elles visent à l'oxygéner et à l' énergiser de façon optimale afin de nous permettre de réaliser de meilleures performances physiques et plus durables.

 

De la même façon que l'on se brosse les dents au quotidien, ces quelques minutes passées chaque jour à nettoyer nos poumons et nos voies respiratoires, vont permettre d'optimiser le fonctionnement de notre système respiratoire, d'augmenter nos performances physiques et d'améliorer notre vitalité.

 

 

Mettez de la conscience dans votre souffle.

Quelle que soit la nature des événements que vous vivez ou avez vécus, ce type de pratique permet de se poser, de se calmer et d'augmenter son niveau énergétique.

Ce type de respiration en conscience est bien loin de la respiration automatique  adoptée  par une grande partie de l’humanité.

 

 

Faites en sorte de penser à respirer le plus souvent possible en conscience.

De même que vous pensez à recharger régulièrement la batterie de votre téléphone pour qu'il continue à fonctionner, rechargez de nombreuses fois par jour vos propres batteries avec votre souffle conscient,pour éviter leur usure prématurée .

Cette pratique ne vous prendra pas de temps supplémentaire : il s'agit juste de continuer à faire ce que vous faites ( lire, marcher, boire une tasse de thé, faire la vaisselle ou éplucher un fruit ) mais en y ajoutant la conscience de votre respiration, en devenant observateur de votre souffle.

Vivre en pleine conscience, ralentir son pas et goûter chaque seconde et chaque respiration, cela suffit. Tich Nath Hanh.

 

 

Votre niveau énergétique est nettement influencé par le temps que vous vous accordez à respirer en conscience.

 

 Pratiquer la cohérence cardiaque ( Rappel ici ) régulièrement, en plaçant votre  conscience  dans le ventre ou dans le cœur,  permet de lisser tout événement émotionnel qui peut survenir dans votre vie.

 

 

 Pratiquez la respiration abdominale ou ventrale qui consiste à tout simplement focaliser sa respiration dans l'endroit du ventre, le gonfler légèrement sur l'inspir et le laisser s'affaisser sur l'expir. La respiration abdominale est l'une des pratiques de base les plus efficaces pour s'oxygéner et s'énergiser.

 

Et puis bien sûr on peut respirer en s’inspirant d'un peu tout ce qui a été cité ci-dessus, en associant dans un même type de respiration, conscience, fréquence, respiration par le nez, dans certains endroits du thorax, durée de la respiration.

 

A nous de trouver les formes de respiration les plus efficaces physiquement, énergétiquement et émotionnellement, et celles que nous prendrons le plus de plaisir à pratiquer.

 

Nous devrions respirez le plus souvent possible librement en extérieur, en particulier en forêt ( Respiration de l'arbre ici )ou dans les garrigues et maquis, toutes les essences aromatiques présentes dans les arbres et la végétation odorante apporteront encore une qualité supplémentaire à l'air que nous inhalons.

 

Pensées, peur et respiration

Nous savons maintenant que  les pensées et les émotions sont étroitement liées.

 Une émotion ne survient jamais seule, elle est toujours précédée d'une pensée, parfois si fugace que nous ne la remarquons pas.

Nous savons aussi que nos émotions et notre respiration sont étroitement liées et interdépendantes.

 D'où l'intérêt, on l'a compris, de bien prendre soin de nos pensées, de les observer et de les laisser passer.

 

 

LA RESPIRATION DU THYMUS 

 

Nous allons maintenant découvrir une nouvelle forme de respiration très apaisante et bien adaptée à la situation actuelle, mais faisons d'abord connaissance avec le thymus.

 

Qu'est-ce que le thymus ?

 

Le thymus est cet organe auquel nous avons historiquement attribué les plus grandes dimensions spirituelles. Pour de nombreuses personnes il est comme un centre biologique de pouvoir où se concentrerait ce 4ème chakra, le chakra du coeur.

Il est le siège de nos sentiments, de nos capacités d’aimer, de la communication, de la compassion.

Nous reviendrons sur les chakras dans un prochain article.....

 

Le nom (thýmos) vient du grec et signifie précisément « cœur, âme, désir… ». De plus, cet organe est situé dans un endroit de premier plan, juste au centre de notre poitrine, derrière le sternum.

 

En quelques mots, il s'agit d'une glande endocrine qui est située dans la partie haute du thorax, juste en dessous des clavicules, sous le haut du sternum et entre la partie supérieure des deux poumons. Le thymus est plus gros chez l'enfant que chez l'adulte chez qui il finit par se réduire et s'atrophier progressivement jusqu'à finir par atteindre seulement la taille d'une cerise.

Le thymus a deux fonctions principales :

la protection et le développement d'une partie de notre immunité :

1/ Il récupère les lymphocytes (globules blancs) produits par la moelle osseuse et les mène  à maturation ; ces derniers circuleront ensuite dans tout le corps pour d’aider à combattre les infections et les substances étrangères au corps ; en cela il constitue un élément important du système immunitaire.  

2/ Il fabrique des hormones qui aident au développement des lymphocytes cités ci-dessus.

Si nous parlons maintenant énergie, chacun de nos chakras majeurs, ces centrales énergétiques de notre corps situées dans l'axe de la colonne vertébrale, est relié à une glande importante. Le thymus est la glande associée au chakra du cœur et il est  affecté par les pensées négatives et les situations de stress. En contrepartie, son activation contribue à la neutralisation de ces énergies négatives et au renforcement du système immunitaire. Cette activation glandulaire peut être réalisée de différentes manières et notamment par massage, tapotements, par le toucher en y amenant la conscience du souffle .

 

C'est précisément cette dernière manière que nous pratiquerons en amenant à la fois toucher et respiration dans cette zone du corps. 

 

 

La pratique de respiration dans le thymus

 

- Cet exercice permet donc d'activer et de renforcer la glande thymus grâce à un toucher et à une respiration sous-claviculaire localisée à son endroit.

- Il est d'une grande simplicité et peut se pratiquer debout, assis ou allongé, en fonction des circonstances et de l'environnement dans lequel vous vous trouvez.

 

- Détendez votre corps le mieux possible, et gardez votre dos  droit sans tension et relâchez vos épaules .

 

- Respirez aussi tranquillement que possible par le nez.

Vous pouvez aussi choisir d'inspirer par le nez mais d'expirer doucement  par la bouche comme si vous expiriez dans une paille.Choisissez le type de respiration qui vous convient le mieux.

 

- Puis, quelle que soit la posture adoptée, disposez une main (paume de main ou bien les doigts) ou bien les deux mains superposées, à l'endroit de votre thymus, juste sous vos clavicules, au niveau de la partie haute du sternum.

Respirez en conscience dans la partie de votre/vos main-s en contact avec votre thymus et amenez votre souffle à cet endroit.

 

Votre souffle va se diriger de lui même dans le haut de votre thorax car là où l'on met sa conscience et sa main, le souffle et l'énergie  se dirigent spontanément.

 Lors de ce processus le haut des poumons se remplit et le thymus est automatiquement activé et massé, ce massage et cette activation énergétique lui permettant alors de libérer ses précieux lymphocytes dans le corps.

Pratiquez pendant quelques minutes jusqu'à  ressentir l'effet apaisant de ce type de respiration.
 Cette respiration nous  permet d'être plus présent, de  calmer nos peurs et notre mental.

 Les effets sont rapides mais  dépendent bien sûr des circonstances que vous traversez, laissez le temps nécessaire pour que le processus s'installe.

 

Quelques commentaires supplémentaires

 

 Quand nous respirons dans le thymus, lié au chakra du cœur et à l'organe cœur, nous pouvons désamorcer nos peurs, et renforcer notre immunité.

Pensez ainsi à cette gestuelle de remerciement et de gratitude qui consiste, pour certaines personnes, à remercier en mettant l'une ou leurs deux mains sur le haut du thorax, précisément au niveau du thymus. Elles activent consciemment ou inconsciemment la glande liée au cœur.

 

 

Plusieurs variantes sont possibles

 

Cet exercice de respiration dans le thymus peut être réalisé de différentes façons :

 

1. Durant toute la durée de l'exercice, en respirant dans une ou dans les deux mains disposée-s sous les clavicules, c'est ce que nous venons d'exposer ci-dessus.

2. En commençant par la technique précédente, puis en retirant ensuite  les mains tout en continuant à respirer au même endroit ( on ressent souvent l'impression subjective que la main est toujours posée à cet endroit ).

3. En respirant directement dans le thymus sans poser de main sur le haut du thorax, cependant l'exercice perd souvent un peu de son efficacité - à réserver à ceux et celles d'entre vous qui ont une grande facilité à se concentrer sur une partie très précise de leur corps.

 

Chaque fois que l'émotion commence à vous effleurer ou s'impose, pensez à réactiver le lien conscient à votre respiration. Et gardez bien présent à l'esprit que les moments les plus difficiles de la vie représentent presque toujours de plus belles opportunités de  pratiques en pleine conscience et de progrès.

 

Bonnes respirations et prenez bien soin de vous ! 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article