Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Proposition n° 28 : Les Bouts Rimés

 

Un bout-rimé est un poème, généralement, un sonnet, ( Petit poème à forme fixe de deux quatrains sur deux rimes embrassées et deux tercets).composé à partir d’un appariement de rimes données d’avance, les « bouts-rimés »

 

On attribue l’invention des bouts-rimés à Dulot, un poète mineur au sujet duquel on ne sait guère autre chose et qui n’a pas su sortir du lot. Les Menagiana ( recueil de bons mots de Gilles Ménage, grammairien, critique littéraire, linguiste, écrivain  1613 / 1692 ) rapportent qu’un jour de 1648, Dulot se plaignit de ce qu’on lui avait volé un certain nombre de papiers de valeur et, en particulier, trois cents sonnets. Comme on se surprenait de ce qu’il en ait écrit autant, Dulot expliqua qu’il s’agissait de sonnets « en blanc », c’est-à-dire qu’il n’avait fait qu’écrire les seuls mots qui riment et rien d’autre. Tout le monde trouva l’idée amusante et tourna ce que Dulot avait fait sérieusement en divertissement.

Les bouts-rimés connurent une telle vogue dans les salons aristocratiques du XVIIe siècle qu’ils eurent même droit, en 1654, à leur satire par Sarrasin, sous le titre de " Dulot vaincu ou la défaite des bouts-rimés". Le succès considérable de cette satire n’empêcha nullement la composition des bouts-rimés de se poursuivre durant tout le XVIIe siècle et une grande partie du XVIIIe siècle. Le terme fait son apparition dans la 4e édition du Dictionnaire de l'Académie française (1762).

En 1701, Étienne Mallemans de Messanges publia le Défi des Muses, un recueil de sonnets sérieux, tous rédigés selon des rimes choisies pour lui par la duchesse du Maine. Ni Piron ni Marmontel ni La Motte ne dédaignèrent cet exercice ingénieux.

Cette mode connut un regain de succès au début du XIXe siècle. Alexandre Dumas lui-même s’y intéressa en 1864 en invitant tous les poètes français à démontrer leurs talents poétiques en composant sur des rimes choisies pour la circonstance par le poète Joseph Méry. Dumas rassembla ensuite les réponses de pas moins de 350 auteurs dans un volume publié en 1865.

 

 

 

Ce sonnet fut composé par Molière avec les bouts-rimés que lui avait fourni le prince de Condé.

 

Que vous m'embarrassez avec votre
Qui traîne à ses talons le doux mot d'
Je hais des bouts-rimés le puéril
Et tiens qu'il vaudrait mieux filer une

grenouille
hypocras !
fatras
quenouille.

 

 

 

 

EXEMPLES :

 

Les quatre mots proposés sont :

toupie, serre, terre, amie.


« A chacun son joujou ! Aux enfants la Toupie !
Aux rentiers sans cheveux les parfums de la Serre !

Pour l’homme de trente ans, nul n’est rien sur la Terre

Qui vaille à son avis le baiser d’une Amie ! »

(  1858)


un autre exemple avec  les mots :

 souci, joyeuse, merci, fileuse.

« Celle que j’adorais, naïve et sans Souci

Parmi ses jeunes sœurs était la plus Joyeuse

Elle dansait toujours sans trêve ni Merci

Météore d’un jour, on l’appelait : Fileuse. »

(   1860)

 

Je vous propose de vous amuser  avec les " bouts rimés " en utilisant  les mots suivants :

pelouses, fleurs, chaleurs, jalouses, jardin, fifres, gandin, chiffres.

et de déposer vos textes dans la rubrique " COMMENTER "


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Le corso fleuri
Le premier avançait au son des fifres
Le second arborait un verte pelouse
A rendre les jardinières jalouses
Mais sans me perdre dans les chiffres
C’est le troisième tout garni de fleurs
Qui se découvre comme un jardin
Le dernier nous présentait un gandin
Anachronique sur ce corso en pleine chaleur
Répondre
M
Queyras
Bien au loin le sommet domine les pelouses
Aux taches de couleurs comme des milliers de fleurs
Répondent les marmottes sous les douces chaleurs
Courant de creux en bosses sans faire de jalouses

Sérénade
Que se passe-t il ce soir au jardin
Où sont donc passé les joueurs de fifres
Les propriétaires courent après les chiffres
Contentant ainsi le joyeux gandin
Répondre
M
Voyez cet enchevêtrement aux mille couleurs sur les pelouses
Qui s'épanouit et embaume, ce sont des fleurs,
Cette floraison chamarrée croît grâce à la chaleur,
Toutes bigarrées, aux pistils ardents, comme des jalouses.
Quel bonheur de se promener en ce jardin
et d'écouter le concert en soirée des fifres,
Même s'il y a toujours, pour se gausser, un gandin,
Qui ne sait absolument pas manier les chiffres.
Répondre
L
Elle vit bien qu'il dormait couché sur la pelouse,
bourdonnaient les abeilles qui butinaient les fleurs,
qui frissonnaient au vent par ces douces chaleurs.
Constatant ce bonheur, elle fut un peu jalouse,
Il lui disait je vais m'occuper du jardin,
mais sans doute attiré par le son de ces fifres
céda à la paresse ce drôle de gandin,
alors qu'elle, affairée s'embrouillait dans les chiffres
Répondre
C
Bouts rimés

Alors que se prélassaient sur les pelouses
Grillons et sauterelles, se cachaient sous les fleurs
Limaces, loches et escargots à l’abri des chaleurs
Le blaireau s’invitait sous le cerisier pour des agapes jalouses

Surprises journalières observées au jardin
Alors que bientôt me parviennent au loin le son des joueurs de fifres
Invités avec pour objectif de rentabilité du potager de gandin
Que je suis, d’une production augmentée enfin faire grimper mes chiffres

Christine
7 juin 2020
Répondre
R
Tout alanguies dans leurs transats sur les vertes pelouses
Les soeurs Labrousse parlaient, sans craindre les fortes chaleurs,
De leurs cousines Bastit, dont elles n'étaient pas jalouses
Dans ce domaine quercynois, elles vivaient entourées de fleurs,
Tous les bouquets de la maison venaient du grand jardin.
Tant de fleurs... On ne saurait en donner de chiffres.
L'oncle Charles cheminaient dans les allées, tel un gandin,
Un dandy, qui semblait accorder son pas au rythme des fifres.
Répondre
M
O que ce parc est joli orné de ses pelouses
si mon voisin le sait sa femme sera jalouse
elle qui même en été et par grande chaleur
n' a jamais pu donner vie à la moindre fleur
il est affaire sérieuse que d'avoir beau jardin
il faut tout avant tout cela ne pas être gandin
savoir composer d'autres choses que des chiffres
et ne point trop rêver en soufflant dans son fifre.
Répondre