Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Proposition N° 19 La belle absente

 

 

Le confinement nous met face à de nombreuses pertes, et à toutes sortes de manques.

Nous avons perdu beaucoup de nos libertés : la liberté de circuler, de nous réunir, d’aller au restaurant ou au cinéma. Beaucoup ont perdu une partie de leur salaire. Certains d'entre nous craignent de perdre leur entreprise ou leur travail. 

Chaque jour, s’égraine le nombre de celles et ceux qui ont perdu la vie…

Nous avons tous une personne ou un lieu,  qui nous manque en ce temps de confinement.

Pour donner à entendre l’absence de cette personne, de ce lieu, nous allons écrire un lipogramme, un texte à l’intérieur duquel nous n’utiliserons jamais certaines lettres.

 

Georges Perec

Le roman lipogrammique le plus célèbre, La disparition, a été écrit par Georges Perec. Tout le livre est écrit sans la lettre " e ".

TECHNIQUE DE LA BELLE ABSENTE  

 lien :OULIPO 

La belle absente est une contrainte littéraire oulipienne inventée par Georges Perec, permettant de s'adresser à une personne en toute discrétion, en masquant les lettres de son prénom dans les vers du poème. Le poème contient ainsi autant de vers que le prénom  contient de lettres. Chaque vers est dédié à une lettre et, comme le nom de « belle absente » l’indique, le vers doit contenir toutes les lettres de l’alphabet oulipien (un alphabet réduit qui ne contient pas les rares lettres K, W, X, Y et Z) sauf celle dédié au prénom ou au nom.

Voici la belle absente composée par Perec pour les 35 ans de  Catherine Binet.

Et comme c’est Perec, il a, pour l’occasion, choisi de doubler la contrainte littéraire  en écrivant des vers de 35 lettres chacun !!

Inquiet, aujourd’hui, ton pur visage flambe.
Je plonge vers toi qui déchiffre l’ombre et
la lampe jusqu’à l’obscure frange de l’hiver.
Quêtes du plomb fragile où j’avance, masque
nu, hagard, buvant ta soif jusqu’à accomplir
l’image qui s’efface, alphabet déjà évanoui.
L’étrave de ton regard est champ bref que je
dois espérer, la flèche magique, verbe jeté,
plain-chant qu’amour flambant grava jadis.

Comme vous pouvez le constater ( bien que, je l’avoue, ça ne saute pas immédiatement aux yeux…), le premier vers est composé avec les lettres ABDEFGHIJLMNOPQRSTUV : il manque donc la lettre C à l’alphabet oulipien, première lettre du prénom Catherine.

De la même manière, il manque au deuxième vers la lettre A, au troisième la lettre T, etc. Et en plus, c’est beau !

 

  
Je vous propose d'écrire un texte suivant ce procédé, dédié à une personne ou un lieu qui vous manquerait...

Souvenez-vous donc que dans le premier vers de votre poème, toutes les lettres de l’alphabet doivent apparaître, sauf la première lettre du prénom de la personne ou du lieu choisi. Et ainsi de suite dans le deuxième vers, puis dans les suivants.

 

 


 

 

Postez vos textes dans la rubrique COMMENTER....

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Coque de nuit grise, je vois la hauteur de tes faibles lumières,
Je distingue bien une Tour Eiffel, perche mince et svelte en quête de ciel.
Je n'oublie pas que sa chute fut envisagée avec la fin de l'Exposition même,
Ces forçats valeureux la montant toujours plus haut, tel un coq de légende fabuleux,
Perdirent pourtant leur vie pour que puisse cette fière gabie illuminer aujourd'hui ta nuit.
Répondre
C
Liberté

L Sans vie ni fin, ce jour, au beau temps promis, se dégrade et m’inquiète
I Une lourde et sombre nuée s’annonce, nous tombe dessus
B Nuage de printemps, averse instantanée, tout est mouillé, noyé
E Qui soudain disparaît, sans transition, quittons nos abris
R Bientôt le nuage s’évanouit devant nous et laisse le sol chaud
T Ce sera comme une feuille réveillée, une fleur abasourdie, un chien ébroué
E Un oubli au jour clair apparu, un poids, un souci disparu au lointain
Répondre
L
Pour écrire ce texte, je dois me concentrer A
car ces alexandrins, il faudra faire rimer T
Or sera si ardu, un signal disparu E
morceau de ce qui manque, qui sera perdu L
N'use pas de la lettre que compose ton nom I
Sinon tu auras faux,, tu nous diras "Pardon"! E
aussi, veilles à ce que ce texte soit logique R
pour cela ne faut pas se "planter", çà s'explique D
Un soupçon d'illusion, ou un fruit du hasard E
et sans même te tromper, il n'est jamais trop tard C
ce poème ait un sens, bien qu'on ne le vois pas R
sans employer la lettre dans le vers, n'y sera I
Remarquons que Perec aime se compliquer T
et si ce n'était pas période à confiner U
l'alphabet oulipien que je n'ai pas suivi R
il aurait disparu, à jamais dans ma vie! E
Répondre