Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Proposition d'écriture N° 16 Nuage de mots (B. Cannone)

Voici un " nuage de mots "...... extrait du livre de Belinda Cannone :

  " S'émerveiller ".

Je vous propose de reconstituer votre propre texte avec les mots de l'auteure .

Vous pouvez naturellement rajouter les mots de liaison dont vous aurez besoin, conjuguer les verbes et accorder les sujets !

Belinda Cannone, née en Tunisie le 29 août 1958, est une romancière, essayiste et maître de conférences française. Elle enseigne la littérature comparée à l'université Caen-Normandie depuis 1998

Dans quelques jours, je vous donnerai le texte extrait du livre et quelques références utiles.

En attendant, merci de déposer vos textes dans la rubrique " COMMENTER "

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Mon bonheur présent consiste(rait) à m’arracher à l’éventualité du désastre ; parfois, le passé vient composer avec des données d’une nouveauté historique. Sans plus aucun effort, il me fallait conjurer mon but initial personnel, rendre possible ce qui m’apparaissait inquiétant auparavant, venir m’émerveiller d’une parole partagée, d’une main tendue, d’un contact humain, des préparatifs d’une fête aboutie.
Répondre
L
Pour conjurer le sort un peu inquiétant ,il fallait composer avec les nouvelles données autant que faire se peut et laisser venir l'éventualité d'un nouveau bonheur après avoir arraché au passé historique le désastre ce au prix de beaucoup d'efforts personnels .Parfois cela consiste à laisser venir .
Répondre
L
Ce nuage de mots a ceci d'extraordinaire. Il est possible de consister à conjurer le sort en arrachant sans gros efforts, suffisamment de lettres au mot "coronavirus" pour du'il se transforme en un autre mot, dont le sens rendra obsolète le désastre humanitaire que nous subissons.
Tous les ingrédients seront alors réunis, et là est la nouveauté pour que ce mot soit absorbé à jamais au milieu du nuage!
Remplacer CONjurer par jurer, ne restera que ROAVIRUS, qui deviendra RO (OR)quand on aura ôté AVIRUS (SUIVRA)
Et voilà, le tour est joué! CORONAVIRUS a été avalé dans le nuage de mots et nous n'en entendrons plus parler.
Bénina CANONNE, via Pascale a composé un nuage historique!
Répondre
M
Auparavant pour conjurer un désastre historique il fallait parfois arracher le bonheur au passé le plus inquiétant. Les données initiales viennent composer l'éventualité d'un bonheur personnel possible. L'effort consiste à rendre une nouveauté historique, pour venir arracher ce bonheur au présent.
Répondre
R
Auparavant, il fallait arracher au passé des données initiales pour conjurer l'éventualité d'un désastre. La nouveauté consiste à composer un historique parfois inquiétant et à rendre possible un bonheur à venir par un effort plus personnel.
Répondre
A
"Conjurer le passé", qui consiste à s'arracher avec plus d'efforts à l'initial désastre personnel et parfois, ses données, à rendre l' historique moins inquiétant qu'auparavant, il le fallait !
Laisser venir le présent, comme il vient, pour composer avec une nouveauté : l'éventualité d'un possible bonheur!
Répondre
C
Un nuage passe…..

Auparavant on composait avec les données initiales. L’éventualité inquiétante d’un effort historique à composer rend le bonheur personnel en désastre à venir. Il consiste en une nouveauté possible qu’il faut parfois, au plus, arracher pour conjurer ce qui vient d’un passé.
Répondre
N
Parfois, le bonheur vient d'une éventualité possible. Le passé initial, désastre personnel conjure des données, auparavant inquiétantes. Il consiste à arracher l'historique et rendre le présent en nouveauté.Il fallait plus d'effort composés.
Répondre