Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ECRITURE CREATIVE - MEDITATION PLEINE CONSCIENCE

Proposition N° 11 L'ALEXANDRIN

Lire de la poésie chez soi, dans un jardin, ou dans un café. Ecrire quelques haïkus ou des alexandrins pour révéler le scintillement du monde sensible qui nous entoure sans que nous sachions toujours le voir. Trop souvent captés par les voleurs d’attention que sont les outils numériques. Un peu d'air avec de la poésie.

En poésie française, un alexandrin est un vers de douze syllabes (ou pieds).

Son nom provient d'un poème du xiie siècleLe roman

 d'Alexandre, qui était écrit en vers de douze syllabes.

Du xvie siècle, avec la Pléiade, jusqu'au xixe siècle, il est le vers utilisé par les poètes français et les auteurs de tragédies.

  • Exemple de l'emploi de l'alexandrin dans la tragédie (Le Cid, Acte IV scène III ; Pierre Corneille)

Nous partîmes cinq cent ; mais par un prompt renfort

Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,

 

  • Exemple de l'emploi de l'alexandrin dans la poésie (L'isolement, Méditations poétiques. Alphonse de Lamartine)

Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne,

Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ;

Je promène au hasard mes regards sur la plaine,

Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds.

 

Dans l'album Astérix et Cléopâtre, Numérobis, qui vient d'Alexandrie se présente en disant :

« Je suis mon cher ami, très heureux de te voir. »

Ce à quoi Panoramix répond : « C'est un alexandrin. »

L'alexandrin doit être différencié du dodécasyllable : les deux comportent 12 syllabes mais l'alexandrin a une coupe spéciale :

  • l'alexandrin classique a une césure (coupe à l'hémistiche) : 6/6

ex : Que toujours, dans vos vers, le sens coupant les mots,

Suspende l'hémistiche en marquant le repos.

 

 Le poète est soumis à cette loi si dure

Qui veut qu'avec six pieds d'une égale mesure,

De deux alexandrins, côte à côte marchant,

L'un serve pour la rime et l'autre pour le sens

Si bien que, sans rien perdre, en bravant cet usage,

On pourrait retirer la moitié d'un ouvrage.

 

- Voltaire, servitude du poète à l'égard de l' alexandrin

 

 

 

 

 

C'est à vous : je vous propose de composer un texte ( de la longueur que vous choisirez ) en Alexandrins.
 

Vous pourrez choisir le thème qui vous plaira  : l'amour, l'amitié, la nature, la société ou votre animal de votre compagnie,  peu importe .......... amusez vous !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Aurore

Tendresse des pétales si fins et vaporeux
Eclos tout doucement souriants et heureux
A mes yeux ébahis par la belle harmonie
Au doux ciel du lever offerts et si unis

Errer dans mon jardin de bonheur m’émerveille
Toutes fleurs épanouies me tirent de mon sommeil
Le soleil se lève une journée va naître
Rester à ce matin en jouir de tout mon être

L’astre chaud monte encore le ciel s’est animé
D’un bleu moins franc et net il devient embrumé
Allons faire un thé chaud en mains cette journée
Je reviendrai demain voir les fleurs nouvelles-nées
Répondre
N
Le temps s’est obscurci, comme une pluie d automne
Avec douceur et, sans rien dire à personne
Il a posé sa patte sans délicatesse
Nous laissant tous dans une grande détresse
C’est sans tenir compte de Dame Nature
Qui a laissé s’épanouir sa belle parure
Les bourgeons ont commencé à apparaître
Et l’espace a pris un petit air champêtre
De nos fenêtres, de nos balcons on a vu
Naître et pousser sans que ce ne soit imprévu
La vie a repris le dessus sur cet intrus
Et nous l’avons repoussé, qu’avait il bien cru
Répondre
L
C'est une catastrophe que cette épidémie,/
mais le confinement nous permet de penser,/
de prendre du recul, consulter nos amis,/
et resserrer des liens, la solidarité!/

Bravo à nos soignants, ils sont si valeureux,/
se dépassent pour nous jusqu'à l'épuisement,/
et chaque être sauvé les rendront très heureux,/
rendons leur cet hommage, c'est vraiment le moment!/

Merci aussi à ceux, qui travaillant dans l'ombre,/
nous permettent de vivre, de nous alimenter,/
et aussi d'espérer, un avenir moins sombre,/
le Coronavirus sera tôt oublié./

Mais saurons nous alors en tirer bénéfice,/
garder entre les hommes et l'entraide et l'amour,/
ne plus parler de guerre et éloigner le vice,/
et rétablir enfin une paix pour toujours./
Répondre
A
De ce jour où il plut,elle devint mon amie
Sous l'écrin de toile bleue,rassemblées et blotties
A petits pas comptés,il fallait avancer
Deux amies accouplées,il fallait bien marcher
Vers notre maisonnée,toutes deux nous allions
Arrivées à bon port,l'écrin un peu brouillon
Nous quittâmes ravies,notre abri de toile bleue
Pressées de nous revoir,avec l'espoir d'autres cieux
Répondre